Une manucure dans le style « Tapisserie anglaise du XIXe siècle »…

« Vanacome » les petits amis !

Grande absence sur le blog ces derniers temps, mais c’était pour la bonne cause : je me suis évadée en Inde pendant un peu plus de 3 semaines, et ça y est, me voilà revenue, tout plein d’épices dans la valise et de souvenirs dans la tête !

Autant de temps sans nail art, vous comprenez bien que ça m’aura un peu manqué quand même. Arrivée à 4h du matin dans la nuit de lundi à mardi, je n’ai pas attendu longtemps avant de trépigner devant ma vernithèque pour savoir comment j’allais habiller mes ongles. Quelques petites heures de sommeil quand même avant, histoire de voir clair et de ne pas trop tartouiller mes cuticules, et hop, ça y est, j’étais installée à mon bureau, un flacon de vernis et quelques water decals de chez Born Pretty Store à la main ! 🙂

Ca faisait longtemps que je voulais essayer ces WD intégraux, mais je ne voulais pas que ça fasse trop chargé. J’ai donc opté pour un accent nail art un peu à l’envers, puisque ce sont bien mes motifs fleuris que je voulais mettre en avant, et pas les paillettes du pouce et de l’annulaire. Je me suis dit que ça changerait un peu, et j’ai bien fait… Oui, je l’avoue, je suis assez contente du résultat !

_DSC8555

J’ai donc commencé par poser une couche de vernis blanc sur trois doigts. Je ne pense pas que cette étape soit indispensable, mais j’avais peur que les WD ressortent peu sur une simple base transparente. Pouce et annulaire ont d’abord été vernis d’un joli bordeaux-presque-prune de chez Naf Naf, mais vous verrez par la suite que leur programme a vite changé ! ^^
Après les avoir coupé à la taille de mes ongles, j’ai ensuite posé les WD intégraux sur la base blanche, non sans mal au départ ! :/

En fait, le tout est de trouver le juste équilibre quand on trempe le WD decal dans l’eau : il ne faut pas le laisser trop peu de temps, sinon il ne se décollera pas, mais il ne faut pas le laisser trop longtemps non plus, sous peine de le voir se déchirer une fois posé sur l’ongle ! Ensuite, avec un coton, on tapote légèrement pour aplanir l’ensemble et éviter les bulles d’air au maximum, puis on pose une couche de vernis transparent. Le surplus se décollera sans soucis après cette étape.
Moi j’ai décidé de matifier le tout pour ajouter à cette idée de vieille tapisserie anglaise des années 1850, vous savez, l’époque où le service à thé était assorti aux murs et housses de canapé ! 😉  Je ne regrette pas, le rendu est vraiment mieux en mat qu’en brillant.

Bon, il me restait encore Pouce et Annulaire et le bordeaux que je pensais parfaitement correspondre aux ombres de mes roses ne me convenait finalement pas. J’ai donc ajouté une touche de pep’s et de girly en posant un rose très pailleté, effet sable, avec un petit strass noir.

_DSC8556

_DSC8562

(Je suis désolée pour les petites tâches marrons-orangées qu’on aperçoit sur certains doigts,
ce sont les restes du henné que j’avais pour le mariage auquel j’ai assisté en Inde !)

Donc, récapitulons…

Pouce et Annulaire

Base :  Biguine Make up Precious Rose #23539
Déco : Strass rond noir

Autres doigts

Base : Flormar Jelly Look blanc JL01 Pure Milk
Déco : Water decals intégraux, vendus 1,51€ chez Born Pretty Store

Bon, je vous laisse… J’entends la bouilloire frémir, et Jane Austen m’attend dans le salon pour le tea-time ! 😉

Publicités

6 réflexions sur “Une manucure dans le style « Tapisserie anglaise du XIXe siècle »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s